Espace
parents

Comment bien choisir les chaussures ou premiers chaussons de son bébé ?

Rigolo Comme La Vie Rigolo Comme La Vie

Votre enfant débute le quatre pattes et il va bientôt se redresser pour faire ses premiers pas. C’est une nouvelle étape importante dans son développement qui vient de débuter.

Vous vous demandez s’il faut le chausser ? Julie, spécialiste chaussures bébé chez Obaïbi nous apporte son éclairage.


Même si la marche pieds nus est vivement recommandée par de nombreux professionnels et s’avère bénéfique pour développer le

pied de votre enfant et ses sensations, voici quelques astuces pour choisir des chaussures adaptées à ses pieds.

A la naissance, les os du pied se présentent comme des maquettes cartilagineuses des futurs os. L’ossification va s’étendre du centre de l’os vers sa périphérie. Elle ne sera complète qu’entre 18 et 20 ans pour la totalité des os. Pour être confortable à porter, la chaussure doit donc correspondre au mieux à la morphologie du pied de votre enfant, mais doit aussi répondre aux exigences de l’activité à laquelle elle est destinée.

La chaussure doit avant tout respecter le pied et ne doit pas gêner son développement. On constate que l’enfant développe sa sensibilité au niveau du pied vers 9 et 12 mois, période pendant laquelle il commence à marcher. Cette sensibilité lui permettra de collecter toutes les informations liées à la déambulation : équilibre, stabilité et marche.

Les chaussons souples sont les modèles les plus adaptés pour cette période. La semelle est souple, légère et sans contrefort. Ils répondent aux besoins de confort, de bien-être et d’autonomie du bébé de 8 mois à environ 2 ans.

Les jeunes enfants changent de pointures tous les 2-3 mois et pour les plus de 3 ans c’est tous les 6 mois. N’hésitez pas à demander conseils à votre médecin ou aux spécialistes pour bien choisir les chaussures de vos enfants.

Découvrez en vidéo, les intérêts du chausson souple dans les premières étapes de la marche.

 

Les trucs et astuces de Julie pour bien chausser son enfant :

Une chaussure trop courte ou trop étroite comprime et abîme le pied. Les orteils ne bougent pas librement ; l’enfant peut tomber plus fréquemment. Il vous fera peut-être comprendre son mal-être en refusant de porter ses chaussures.

Une chaussure trop longue ou trop large ne maintient pas correctement le pied. Il glisse à l’intérieur et il s’échauffe. L’enfant maîtrise mal ses mouvements et peut tomber plus facilement.

  • Asseyez votre enfant sur vos genoux, dos contre vous.
  • Ouvrez au maximum la chaussure (lacets, velcro et languette) pour bien l’enfiler.
  • Les modèles avec la cheville maintenue (au niveau de la malléole) sont à privilégier pour les enfants de 1 à 3 ans. Les voûtes plantaires ne sont plus recommandées aujourd’hui. N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou pédiatre qui pourra répondre à toutes vos questions.
  • L’avant-pied doit avoir de la place avec un espace libre pas trop important (ne pas prendre une pointure au-dessus). Le pied ne doit pas être comprimé.
  • Proposez à votre enfant d’essayer la paire et de faire quelques pas avec celle-ci. Il doit pouvoir marcher facilement.
  • La chaussette a également son importance ; elle doit être confortable (ni trop fine ni trop épaisse).
  • Le cuir et le coton seront toujours plus confortables et les semelles extérieures doivent être souples, flexibles et légères.

La « bonne chaussure » est la chaussure qui est adaptée aux pieds de votre enfant et qui lui permette de partir à la découverte du monde à vos côtés !