Espace
parents

Le plaisir de manger… et le refus

Rigolo Comme La Vie Rigolo Comme La Vie

Ce moment de la journée est vécu comme un temps fort pour les enfants et pour les adultes. Le plaisir de manger se développe dès le plus jeune âge.

« A table, à table, les grands et les petits… A table, à table, à tous bon appétit ! * »

(*célèbre chanson de nos crèches que vos enfants entendent chaque jour -.)

L’éveil des sens

Source de découverte, de sensation et de partage, manger met en éveil tous les sens de votre enfant.

La vue joue un rôle important : lorsque l’enfant voit l’assiette, il est sensible à la couleur, aux textures et à la présentation.
L’ouïe est aussi stimulée par la voix des adultes et enfants qui accompagnent le repas mais aussi par la sonorité de l’aliment mis en bouche.
L’odeur et le toucher sont également présents, et depuis son plus jeune âge ; plonger ses mains dans l’assiette et manipuler les aliments sont sources de plaisir pour l’enfant.

Mon enfant refuse des aliments

Il arrive que votre enfant qui a toujours aimé manger repousse son assiette… Aux alentours de 2-3 ans, il peut développer une phase d’opposition mais aussi une angoisse d’incorporation envers les aliments. En grandissant, l’enfant va affirmer ses choix mais aussi ses goûts et ses dégoûts liés à la texture, à l’odeur ou à la vue. Ce moment de plaisir devient alors plus compliqué à vivre pour l’adulte et s’apparente vite à un synonyme de conflit.

Que faire face à un refus des aliments ?

Proposez à votre enfant de petites quantités (une grosse part entraîne parfois un découragement) et laissez-lui le choix de goûter et/ou toucher cet aliment : il sera plus amené à l’apprécier.

Plus l’alimentation varie et plus l’enfant accepte facilement de nouveaux goûts.

Il faut parfois présenter 8 à 15 fois le même aliment pour que l’enfant l’accepte… La persévérance est de mise ! Pour autant, si l’adulte s’obstine, l’enfant s’obstinera également. Un climat calme et décontracté est préférable car l’enfant ressent beaucoup les tensions présentes autour de lui. Adopter un ton calme sans se fixer sur ce qu’il ne mange pas évite d’entrer dans un cercle sans fin…

Et pourquoi ne pas jouer sur le côté ludique en lui proposant une petite histoire autour de l’aliment dans l’assiette ?

Manger avec l’enfant l’invitera peut-être à prêter un peu plus attention à son assiette : par le biais de l’imitation, il souhaitera aussi mettre à la bouche ce que l’adulte goûte.

Cuisiner à quatre mains, c’est également possible… !
Les plus petits peuvent être installés de façon sécurisée et observer les gestes de l’adulte…

Voir les différentes étapes (de l’achat du produit à la préparation, la cuisson et enfin dans l’assiette), donne à l’enfant le choix d’être acteur de ce moment. Il partage un temps convivial avec l’adulte, nomme les aliments et le manipule sous toutes ses formes… avant de les manger. Des découvertes qui marquent !

Enfin, tous les adultes n’apprécient pas forcément chaque aliment… tout comme les enfants ! Toutefois, si vous observez une perte de poids importante de votre enfant, vous devez demander conseil à votre médecin.


Vous avez une question ? Les professionnels des crèches RIGOLO COMME LA VIE sont disponibles pour vous. N’hésitez pas à les interroger.

Article issu du Journal des Parents : L’éveil au goût : le plaisir de manger